Plan d'accès
Contact
Accueil > PATRIMOINE > L'église St Martin au clocher Tors

L'église St Martin au clocher Tors

Église Romane du XIIe siècle au Clocher Tors

Le clocher de l'église a toujours été le symbole du pays natal, du foyer, pour tous les villages de France. Ne parle-t-on pas d'esprit de clocher, de querelle de clocher ...? Quand ce clocher se met de surcroît à montrer une singularité, il prend de ce fait une importance capitale auprès des populations. C'est pourquoi les églises qui possèdent un clocher tors ont toujours attiré le regard, comme si la forme de leur tour pouvait aider le pauvre pêcheur à se rapprocher du ciel.

Novento inter Aquas en 1404 - Cette Paroisse, dédiée à St Martin était sous le patronage de la puissante l'abbaye de Massay dont le rattachement de est lié au déferlement du flot dévastateur des Normands.
Pour imaginer leur arrivée dans nos campagnes, reportons-nous au livre du comte de Toulgoët (héritier de Constance de Durbois) :  "Partis des rives de Scandinavie, montant de frêles navires qui pouvaient en même temps affronter la mer et marcher  "sur le chemin des cygnes" comme ils disaient, ils arrivaient à l'embouchure des fleuves et les remontaient jusqu'à la source. De petits groupes se détachaient de la flotte, remontaient les affluents, pillant, ravageant et incendiant, semant l'épouvante et la mort... Ils arrivaient à l'improviste... S'ils rencontraient de la résistance et s'ils n'étaient pas les plus forts, ils disparaissaient comme l'éclair. Voulaient-t-ils tenter quelque expédition dans l'intérieur des terres, ils faisaient une razzia de chevaux".
C'est ainsi qu'ils s'abattirent littéralement sur l'abbaye de Dèvre, abbaye bénédictine sise dans la vallée du Cher à  Saint Georges sur la Prée. L'abbaye de Massay fut aussi victime de ses ravages, elle a été reconstruite en 880.

Le bourg de Nohant fut affranchi en 1231 par Guillaume de Genouilly. Cette terre fut cédée par le Duc Jean aux chanoines de la Sainte Chapelle, comme annexe de la seigneurie de Graçay.

Primitivement, au XIIème siècle, l'Eglise Saint Martin formait la croix latine avec transept et abside ronde. Les bras du transept ont disparu et un chœur rectangulaire a remplacé l'abside.
De son origine romane, il ne reste plus que la tour rectangulaire supportant le clocher avec ses épais piliers et le lavabo liturgique remis en place après les restaurations du XIVème siècle.
Au XIVème siècle, le chœur fut repris et reçut des voûtes d'ogives au profil torique terminé par un filet. Le chœur fut fermé par un mur droit qu'ajourent trois fenêtres à arc brisés. Le cintre de la baie du chœur est décoré d'un triple tore peu saillant.
La Nef a été construite en 1889. La chapelle du Chesne, aujourd’hui désaffectée, au Nord et la sacristie au Sud forment les deux bras de la croix.
La travée du clocher est classée "monument historique" depuis 1921.

Les piliers de la tour centrale

Ils ont conservé quatre colonnes engagées dont les chapiteaux sont originaux et remarquables :

  • L’un représente "l'Agneau mystique" dont la patte droite antérieure relevée tient une croix, des guirlandes suspendues à des têtes aux angles supérieurs retombent sur la corbeille ;
  • Un autre représente un arbre en forme de palmier et un oiseau à grosse tête de perroquet ;
  • Le troisième représente un oiseau à longs pieds plongeant son bec dans la gueule d'un quadrupède, inspiré par une fable d'Ésope (VIIe siècle av. J.-C.) "Le Loup et le Héron" : Un loup avait avalé un os et allait ça et là à la recherche de quelqu'un pour le soigner. Rencontrant un héron, il lui demanda, contre un salaire, de lui enlever l'os ; celui-ci, mettant sa tête dans la gorge du loup, retira l'os et réclamait le salaire convenu. Mais le loup, s'étant mis à rire et à aiguiser ses dents, lui répondit : " Le seul fait que tu aies retiré ta tête saine et sauve te suffit ! " Ce récit montre que le plus grand bienfait qu'on puisse attendre des méchants est de ne pas subir de leur part une nouvelle injustice.
    Cette fable fut transformée d'abord par Phèdre en "Le Loup et la Grue" ensuite par les fabulistes du moyen âge puis par Jean de La Fontaine pour devenir "Le loup et la cigogne"
    A Nohant nous constatons que le loup a des cornes et qu'il est plus petit que l'oiseau, en sorte que pour porter ses jambes trop courtes on a placé sous elles un escabeau à trois arcades;
  • Sur le quatrième chapiteau on peut voir des animaux vulgaires.

Le Maître Autel en chêne bombé sur le devant porte une représentation du livre sacré avec sept sceaux et l'Agneau.

Un grand Christ en bois sur une Croix est accroché au mur de la nef.

Un tableau représente Saint-Martin en habits Pontificaux, d'autres tableaux représentent Saint-Jean-Baptiste, la nativité de Jésus, le sommeil de l'enfant Jésus.

Une statue représente la Sainte Vierge portant l'Enfant Jésus, une autre Saint-Antoine et une Sainte-Jeanne-d'Arc et bien sûr le bâton de St Vincent.
Le beffroi et la cloche

Le beffroi : il est à deux voies; celle du côté nord qui est la plus grande largeur contient une cloche de 1891 fondue par Bollé à Orléans, elle devait contenir auparavant une ancienne cloche vraisemblablement refondue suite à une fêlure. 

La voie, coté sud, de moindre largeur contient la cloche de 1526 d’un poids d’environ 250 kg et d’un diamètre de 76 cm. Elle est depuis 2002 classée parmi les monuments historiques 
L'iconographie, composée de cartouches, blasons, est riche et d'une facture très soignée. Elle possède plusieurs inscriptions latines dont les caractères gothiques sont de toute beauté:

" X martini merito custodix pe nohantum
ihs m lan mil bc xxbi "

De martin je mérite d'être gardien de la paroisse de Nohant.
Jésus, Sauveur des hommes. L'an mil cinq cent vingt-six.
 
Le clocher est construit sur une tour carrée à angles tronqués sur laquelle une flèche octogonale de bardeaux de châtaignier a été édifiée (dernière restauration 1948); elle a ses faces tordues comme celles de Saint-Outrille; la torsion y est moins accentuée, mais mieux suivie. Il tourne de la gauche vers la droite d'un seizième de tour.
La commune de Nohant-en-Graçay est,  depuis 2001, adhérente de l'Association "LES CLOCHERS TORS D'EUROPE" (voir ci-dessous). Elle à organisé en juin 2010, conjointement avec la commune voisine de Saint-Outille, le 20ème Congrès annuel.
ACTE - ASSOCIATION LES CLOCHERS TORS D'EUROPE

Président-Fondateur: Jean-Pierre BEAUVAIS Saint-Outrille (18)
Président: Jean DREUIL Sérignac sur Garonne (47)
1er Vice-Président: Annie CARTIER Fougeré (49)
2ème Vice-Président: Claude COSSON Meuvy (52)
3ème Vice Président: Colette MAQUIN Offranville (76)
Trésorier: Jean-Luc GOSSE Puiseaux (45)

Secrétaire: Sandra POIRIER Mouliherne (49)
Trésorier-adjoint: Elisabeth POMPEE Puiseaux (45)
Secrétaire-adjoint: Marie-Hélène REY Barran (32)
Membres:
Léone BOSCARY Saint Côme d'Olt (12)
Pierre EDIN Pontigné (49)
Jean-Marc PETIT Nohant en Graçay (18)
Françoise PUGEAUT Mervans (71)
Gaston REY Barran (32)

Site officiel des Clochers Tors d'Europe cliquez ci-dessous

Haut de page